fonctionnaire
Publié le - 1557 aff. -

Bien gérer son stress avant un concours

 

 

 

Les concours sont source de stress et vous ne devez pas avoir honte d’être dans un tel état. Il s’agit en effet d’une réaction naturelle qu’il importe simplement de parvenir à gérer. Très souvent, le candidat peut être envahi par un stress handicapant qui a une influence négative sur ses capacités de réflexion. Pour éviter une telle situation, il est nécessaire d’adopter des techniques de gestion de stress avant d’aborder tout concours.

Restez optimiste

La meilleure façon de gérer le stress est de rester optimiste. Vous devez vous mettre dans la peau d’un gagnant et vous répéter intérieurement que vous n’êtes pas moins intelligent que les autres. Ne doutez point de votre succès et nourrissez des pensées positives lorsque vous abordez tout sujet relatif au concours que vous aurez à passer. Et puis, ne parlez de votre concours qu’à vos parents très proches, ceux qui se trouvent dans votre entourage immédiat, et éviter de faire savoir à tout le monde que vous êtes candidat au concours concerné. En effet, vous vous mettrez une pression supplémentaire, car intérieurement, vous vous direz que si vous échouez, vous risquez d’être la risée de tout le monde.

Apprendre à respirer

Généralement, un concours commence par des épreuves orales où vous aurez à prendre la parole. Il est prouvé que lorsqu’un candidat rate cette étape, celui-ci se trouve tellement atteint au moral que cela rejaillit ensuite sur les autres épreuves. Le stress à ce niveau se manifeste par une limite des fonctions intellectuelles du fait du blocage de la respiration. Le cerveau ne parvient donc pas à être bien alimenté en oxygène. Le candidat doit donc faire des exercices respiratoires qui consisteront principalement à inspirer par le nez, pendant 4 secondes, en gonflant le ventre, à bloquer la respiration et à expirer lentement par la bouche en rentrant le ventre. En faisant cet exercice régulièrement, vous parviendrez à contrôler votre respiration lorsque vous serez en face du jury. Le but est de tout faire pour ne pas vous retrouver fortement angoissé devant les examinateurs.

Se faire aider par ses proches

N’hésitez pas à demander l’aide de vos proches pour mieux gérer le stress. Entrainez-vous avec eux aux épreuves orales. Faites des tests où ceux-ci vous soumettront des sujets sur les questions d’actualité que vous exposerez ensuite. Il est recommandé de faire un tel exercice régulièrement, un mois avant la date fatidique. Vous n’aurez ainsi aucune crainte à prendre la parole devant les gens et les épreuves orales auront l’air d’une simple formalité.